Une gastro-entérite est une infection inflammatoire du système digestif pouvant entraîner de la nausée, des vomissements, des crampes abdominales, des flatulences et de la diarrhée, ainsi que de la déshydratation, de la fièvre et des céphalées (maux de tête).
La plupart des gens se rétablissent d’eux-mêmes en un ou deux jours sans traitement particulier autre que les mesures suivantes :
Se reposer, au lit idéalement, le temps que la douleur cesse ;
Ne pas manger durant quelques heures pour permettre au système digestif de récupérer ;
Boire autant que possible de petites gorgées d’eau pour un équivalent de 8 à 16 verres par jour minimum. Boire de l’eau augmentera la diarrhée, mais si le patient reste sans boire, il se déshydrate progressivement. Selon la « Corporation des Sciences de la Santé de l’Atlantique », ne prenez pas de boisson pour athlètes ou de jus de fruits. Ces boissons contiennent une quantité excessive de sucre et une quantité insuffisante d’électrolytes pour remplacer ceux qui sont éliminés à cause de la diarrhée. Éviter l’alcool, qui a l’effet non souhaité d’augmenter les pertes d’eau et de sels minéraux. Évitez tout produit laitier et les œufs ; idéalement, se procurer une solution de réhydratation en pharmacie, ou absorber une solution saline (éventuellement sucrée pour en faciliter l’absorption).
Une fois les nausées disparues, reprendre progressivement une alimentation solide en privilégiant certains aliments plus faciles à digérer. Cesser de manger en cas de malaise.
Outre un éventuel traitement médicamenteux, boire des préparations liquides riches en électrolytes pour éviter la déshydratation ; la réintroduction précoce des aliments, incluant les fibres alimentaires, aide à contrôler plus rapidement les symptômes. Parfois cela ne suffit pas. Manger et boire en petites quantités : éviter les breuvages excessivement sucrés qui (par phénomène d’osmose) entretiennent les diarrhées, sans se limiter à la diète BRATT (banane, riz, compote de pomme, thé, et pain grillé) D’ailleurs, les Centres pour la Prévention et le Contrôle des Maladies américains déconseillent formellement la diète BRATT.