Sous l’appellation générale de spa sont regroupés plusieurs soins, plusieurs pratiques qui visent prioritairement le bien-être. Elles sont souvent l’héritage d’arts de vivre séculaires. Certaines apportent même des bénéfices « thérapeutiques » pour certaines pathologies. Le hammam et ses bains de vapeur en fait partie. Quelques informations pour sortir de la brume des idées reçues.

Par Guillaume Lecointe

 

Le Hammam, eau chaude en langue arabe, est l’héritage des thermes romains. Adaptée dans les pays du Maghreb, du Moyen-Orient, de l’Empire Ottoman et de l’Espagne musulmane, poussé par l’expansion de l’Islam, sa pratique reste mystérieuse ou anecdotique pour beaucoup de personnes.

Les bienfaits du hammam

Pratiqué régulièrement, comme c’est socialement le cas dans de nombreux pays du Moyen-Orient, le hammam apporte de réels bienfaits à votre organisme. La chaleur humide dilate les pores de la peau, ce qui permet d’évacuer les saletés, les toxines voire les bactéries.

Respirer un air chaud saturé d’eau est excellent pour les sinus et les voies nasales qui sont libérées. Enfin, ce moment de détente permet de reposer les tensions musculaires et fait redescendre le niveau de stress ! Une pause calme et ouatée dans cette atmosphère humide et souvent parfumée au pin et à l’eucalyptus.

L’ami du régime ?

Un bain de vapeur prolongé peut vous faire perdre de l’eau et donc temporairement du poids. Votre organisme, une fois réhydraté, retrouvera un poids sans doute identique.
S’il ne fait pas « fondre » les graisses, le hammam peut être un partenaire réconfortant quand il est associé à un régime et une pratique soutenue d’activités physiques.

Peu de contre-indications

Son action sur l’organisme est comparable à un exercice physique de type cardio-training. Il sollicite ainsi les fonctions cardio-vasculaires. C’est donc à ce titre qu’il faut être prudent avant de pratiquer. Si vous avez un doute, si vous êtes sous surveillance médicale, si vous avez des prises de médicaments quotidiennes… dans tous ces cas, il est préférable d’en parler avec le médecin qui vous suit. De plus, il faudra définir la fréquence à laquelle vous pouvez pratiquer des séances de hammam ainsi que leur durée. C’est la même logique que pour la pratique ou la reprise d’une activité sportive.

Dans une même logique, « faire » un hammam est déconseillé tout de suite après des excès de table ou d’alcool.

Des conseils d’usage

Tout comme un sport, il est bien de se préparer à une séance de hammam :

  • Préparez votre corps en prenant une douche bien tiède. Selon l’endroit, vous pouvez porter un maillot de bain ou juste une serviette ;
  • Installez-vous dans le hammam, sur une banquette et respirez profondément pour vous calmer. Si vous jugez mal respirer, ne forcez pas et sortez. Si l’air humide vous paraît chaud, voire trop chaud, cherchez une position avec laquelle votre respiration sera plus confortable. La chaleur n’est pas également répartie dans l’espace de la pièce ;
  • Pour que le bénéfice soit rapide et total, vous devez vous détendre. Si une position assise ne vous convient pas, vous pouvez une position allongée. Si vous n’arrivez pas à faire le vide, essayez de concentrer vos pensées sur le décor ou sur les battements de votre cœur ;
  • 5 à 10 minutes suffisent dans une zone très humide et où la température est la plus élevée. Dans les grands hammams comme celui de la Grande Mosquée de Paris ou ceux recommandés dans vos guides touristiques au Moyen-Orient et au Maghreb, passez de salle en salle. Vous pouvez alterner entre salle de repos, atmosphère plus tempérée et salle de vapeur à température élevée ;
  • Vous devez avoir du temps et prendre votre temps. L’idéal est de revenir régulièrement dans la salle la plus chaude en allongeant la durée de chaque session. Plus détendu(e), vous pourrez vous allonger sur la banquette et rester une dizaine de minutes. Attention à ne pas vous endormir, car la tendance à l’assoupissement est bien réelle mais serait néfaste. Plutôt que lutter contre l’alourdissement des paupières, levez-vous, changez de salle ou sortez ;
  • Vous pouvez terminez la séance en repassant sous la douche et en vous frictionnant avec un gant de crin ;
  • Certains hammam propose des massages, notamment avec des huiles essentielles. Cela rejoint la fonction première du hammam qui est de prendre soin de son corps.

Un temps de repos est conseillé. Il est l’occasion de déguster une tasse de thé vert ou de thé à la menthe peu sucré, ou quelques verres d’eau pour compenser la perte en eau de votre organisme.