Les retraités qui partent s’installer dans un pays hors de l’Union Européenne ne peuvent pas bénéficier d’une prise en charge de leurs frais de santé par l’Assurance Maladie dans leur nouveau pays de résidence. Néanmoins, des dispositifs de couverture existent : certains États (hors Union Européenne/Espace économique européen) ont signé une convention de sécurité sociale avec la France afin que ces retraités puissent se faire rembourser leurs frais de santé.

Les retraités peuvent s’adresser à leur Caisse primaire d’assurance maladie ou au Centre des liaisons européennes et internationales de sécurité sociale (Cleiss) pour se renseigner sur les options de protection maladie proposées.

Qu’en est-il lors de leurs retours temporaires en France ? A l’instar de tous les Français, les retraités du régime général résidant à l’étranger cotisent au titre de leur couverture Assurance Maladie obligatoire en France. Ils peuvent donc bénéficier d’une prise en charge de leurs soins en France, lors de retours ponctuels, et être couverts par l’Assurance Maladie. Afin de faciliter cette prise en charge, un service de l’Assurance Maladie leur est dédié.

Qui est concerné ? Ce service dédié s’adresse aux personnes de nationalité française, titulaires d’une rente ou d’une pension de retraite du régime général français, résidant à l’étranger hors UE/EEE/Suisse et se rendant en France pour des séjours temporaires.

Où s’inscrire ?
En ligne à l’aide du formulaire d’inscription sur ameli.fr : ameli.fr / Droits et démarches / Vous partez vivre votre retraite dans un autre État (hors UE/EEE/Suisse). Le retraité reçoit un accusé de réception dans sa boîte mail avec un numéro sécurisé d’enregistrement de la demande. Il peut également sauvegarder les éléments saisis en format PDF sur son ordinateur sous forme de capture d’écran. C’est la formule la plus rapide et la plus sécurisée. Elle est utilisée par 91 % des demandeurs.
Par téléphone au +33 811 701 005.
Par courrier : CPAM DE SEINE-ET-MARNE CNAREFE – 77605 MARNE-LA-VALLÉE CEDEX 03. En cas de difficulté à se pré-inscrire au moyen du site internet, l’assuré peut demander un formulaire d’adhésion papier qui lui sera envoyé à son adresse postale.

Comment est traité le dossier de l’assuré ? Aucune pièce justificative lors de l’inscription en ligne n’est requise ; le service des retraités français de l’étranger recherche lui-même les informations nécessaires à l’examen des droits. Seuls une pièce d’identité française en cours de validité et un justificatif de domiciliation bancaire seront systématiquement demandés a posteriori pour valider définitivement l’affiliation. Après étude des droits, le Service des retraités français à l’étranger procède à l’affiliation du pensionné résidant à l’étranger et lui adresse un dossier pour permettre la délivrance d’une carte Vitale qu’il pourra utiliser auprès des professionnels de santé en France. En attendant la réception de la carte Vitale, l’assuré peut télécharger sur son compte ameli une attestation qui lui permet de faire valoir ses droits auprès des professionnels de santé en cas d’urgence. Le Service des retraités français à l’étranger procède au paiement des remboursements de soins réalisés en France. Le service assure également un suivi des risques liés à son activité : lutte contre la fraude et les abus, traitement des réclamations et des contestations, conciliation et contentieux.

Le dépliant « Je suis retraité(e) du régime général et je vis à l’étranger » s’adresse aux retraités français de l’étranger. Il est disponible sur ameli.fr/Droits et démarches / Vous partez vivre votre retraite dans un autre État que UE, EEE, Suisse.

 

Source et crédit photo : ameli.fr