Après le décès d’un proche, malgré la peine et la détresse, vous devez effectuer des démarches indispensables. Organiser les obsèques du défunt, annoncer auprès de nombreuses administrations et institutions la situation et informer des organismes (banques, assurances…) du décès. Viendra rapidement la problématique de la succession.

Malgré la douleur, accompagner le défunt

En ce début de deuil, vous devez faire face. Cela commence par exécuter au mieux les dernières volontés du défunt, s’il les avait énoncées. Dans certains cas, après le constat de décès délivré par un médecin, il faut statuer sur la question relative au prélèvement d’organes et au don du corps à la médecine.

Rapidement, selon le cas, vous devez contacter une société de pompes funèbres afin d’organiser les obsèques. Il faut également déclarer le décès à la mairie du lieu du décès ou auprès des autorités françaises à l’étranger.

Il est important de noter que les comptes du défunt sont gelés jusqu’à la succession actée devant notaire. Cependant, il est possible de présenter les frais relatifs aux funérailles à la banque titulaire du compte bancaire du défunt. Ces dépenses pouvant être réglées sur ce compte dans la limite de 5 000 € et si le solde le permet.

Gérer le temps des papiers et organiser la succession

Organisez- vous ! Malheureusement, en plus de votre chagrin, vous allez être confronté à de nombreuses démarches importantes et parfois chronophages. Il est donc préférable de faire un calendrier précis des actions à mener, en indiquant les

différentes échéances. L’ensemble des démarches peut s’étaler sur un an : demande d’acte d’état civil, des papiers prouvant votre droit à agir, faire le tri des dettes, des créances, informer l’employeur du décès, informer la caisse d’assurance maladie du défunt, demander le versement du capital décès, contacter banque et assurance pour savoir si vous êtes ou non bénéficiaire d’un contrat d’assurance vie ou décès, votre notaire…

Le règlement de la succession se déclenchera par le notaire de votre choix, il vérifie s’il existe ou non un testament, procède aux partages des biens, s’il ne rencontre aucun problème, il établira une déclaration de succession, vous payerez alors les droits de succession.

N’oubliez pas de déclarer auprès de l’administration fiscale les revenus du défunt l’année qui suit son décès.

 

Pour en savoir plus :

Décès : Démarches et formalités

Price: EUR 21,00

3.5 étoiles sur 5 (2 customer reviews)

9 used & new available from EUR 17,01

Décès, funérailles : comment s’organiser

Price: EUR 12,32

5.0 étoiles sur 5 (1 customer reviews)

23 used & new available from EUR 0,01

Crédit photo : ©  Mzximvs VdB/flickr.com