Qui est concerné ?

Les leucémies de l’adulte sont considérées comme des cancers rares. Ces maladies, qui affectent le système sanguin, sont liées à la présence en surnombre de globules blancs anormaux, qui envahissent la moelle osseuse et/ou le sang. La leucémie aiguë de l’adulte est difficile à traiter et la récidive fréquente.

Au cours des premières années qui suivent l’obtention d’une rémission, il existe un risque important de récidive. Un traitement d’entretien (chimiothérapie) est nécessaire pour réduire le risque de réapparition de la maladie.

Les résultats des traitements se sont considérablement améliorés. Actuellement, 70 à 90 % des adultes obtiennent une rémission complète, et 25 à 50 % ont une survie longue sans maladie.

Symptômes

Une leucémie aiguë entraine des déficits des globules rouges et blancs ainsi que des plaquettes. Ces déficits se manifestent par différents symptômes apparaissant soudainement chez une personne qui, auparavant, se portait tout à fait bien.

Dans un premier stade, le déficit en globules rouges va se traduire par une anémie. Les symptômes sont alors :

  • une pâleur ;
  • une fatigue anormale ;
  • un essoufflement ;
  • des palpitations cardiaques.

Dans le cas d’un déficit en plaquettes, le sang coagule plus difficilement. Il peut survenir :

  • des saignements au niveau des gencives ;
  • des bleus qui marquent la peau facilement ;
  • des menstruations anormalement abondantes ;
  • de petites taches de sang dans l’épaisseur de la peau (pétéchies), principalement sur les jambes.

Enfin, un déficit en globules blancs normaux 
signale que le système immunitaire est défaillant. Cela s’accompagne de risques d’infection accrus, le corps se défend mal. Parfois le patient présente de la fièvre et des sueurs nocturnes, cela sans cause apparente.

Traitements

Une chimiothérapie permet de détruire les cellules infectées par la leucémie afin que la moelle osseuse puisse à nouveau produire une quantité suffisante de cellules sanguines normales.

La chimiothérapie détruit les cellules anormales dans la moelle osseuse. Dans un premier temps, le nombre de cellules sanguines saines diminue également, en particulier en ce qui concerne les plaquettes et les globules blancs. Par conséquent, le patient est exposé à un risque important d’hémorragies mais aussi d’infections, ce qui justifie alors un isolement temporaire.