Reconnues par la Sécurité sociale et de nombreuses mutuelles de santé, les cures peuvent faire l’objet de prises en charges financières. Voici quelques conseils si vous souhaitez opter pour le thermalisme.

La pratique de cures thermales remonte à l’Antiquité. Les bienfaits de « prendre les eaux » a évolué à travers les siècles pour devenir un traitement médical. Les villes d’eaux accueillent, partout en France, de nombreux curistes qui choisissent le lieu de leur traitement en fonction des pathologies sur lesquelles elles agissent. Le thermalisme médical est à dissocier de la thalassothérapie. L’accès aux soins ne peut se faire qu’avec une prescription de votre médecin généraliste ou d’un médecin spécialiste.

Depuis le milieu des années 2000, l’historique doute sur la réalité des bienfaits des cures laisse place à une reconnaissance de son efficacité qui doit notamment beaucoup à la rigueur des acteurs du thermalisme qui ont su travailler de concert pour une qualité de pratiques et de services aujourd’hui reconnus.

Demande de prise en charge

La Sécurité sociale (CPAM mais également les caisses type MSA…) met à la disposition des futurs curistes un imprimé sur son site ameli.fr. Afin d’obtenir la prise en charge de la cure il faut :

  • consulter votre médecin traitant (généraliste ou spécialiste) qui choisit la station thermale la mieux adaptée au traitement de votre pathologie (composition des eaux, traitements proposés, climat…) ;
  • que la demande préalable de prise en charge administrative précise le type de pathologie dont vous soufrer ;
  • l’orientation thérapeutique que propose la cure sélectionnée et la station thermale choisie parmi un liste de stations et d’orientations agréées ;
  • il est possible de préciser une deuxième orientation thérapeutique, pour traiter simultanément une seconde affection. Sous réserve bien entendu que les deux orientations thérapeutiques soient dispensées au sein de la même station thermale. Seules les 2 affections principales sont prises en compte dans le cas de personnes soufrant de multiples pathologies.

Selon l’autonomie de la personne qui souhaite faire une cure, personne hospitalisée, enfant… il faudra préciser la nécessité d’une prise en charge au sein d’un établissement spécialisé (hôpital, maison d’enfants…)

Partir en cure

Dans les dispositions de prise en charge, tout ou partie des frais de transport peut être prise en charge. Vous choisissez sans obligation particulière le lieu de votre cure. Vous n’êtes pas obligés de choisir la station thermale la plus proche de chez vous. Cependant, il est à noter que le calcul du remboursement pour le transport se fera toujours sur la base de la distance séparant votre domicile de la ville thermale la plus proche, proposant des soins médicaux adaptés à votre pathologie. La différence de coût de transport restant à votre charge si vous avez souhaité aller plus loin. Un barème de remboursement prend en compte les conditions de ressources du curiste.

Le choix de la Caisse

Dument complétée, votre demande de prise en charge, doit être adressé à votre Caisse de Sécurité sociale, qui étudie chaque cas. En particulier, pour les cures avec hospitalisation, hormis les maisons d’enfants, le service médical de la Caisse donne son avis.

Si vous recevez une réponse positive, l’accord de votre Caisse comprend plusieurs volets qui sont à remettre au médecin thermal qui va vous suivre et à l’établissement thermal qui va vous accueillir. Un dernier volet est délivré s’il y a lieu de prise en charge des frais de travail et de séjour.

Attention, la prise en charge obtenue auprès de votre caisse est valable pour l’année civile en cours. Les accords donnés au quatrième trimestre de l’année civile courent quant à eux jusqu’à la fin du premier trimestre de l’année civile suivante. Enfin, les prises en charge délivrées en décembre sont valables pour toutes l’année civile suivante.

En cas de refus de prise en charge

Dans le cas d’un refus de la Caisse, vous avez la possibilité de présenter un recours gracieux. Les modalités de cette démarche vous sont remises avec la notification de refus.

Si aucun texte ne limite le nombre de cures thermales donnant lieu à une prise en charge dans le temps, une seule cure remboursée par an sera accordée. Sauf cas exceptionnel qui sera évalué par le médecin conseil de la Caisse.

 

Thermalisme et bien-être : De la remise en forme aux soins curatifs

Price: EUR 26,00

(0 customer reviews)

9 used & new available from EUR 20,18

Thalassothérapie & thermalisme

Price: EUR 20,00

(0 customer reviews)

5 used & new available from EUR 20,00