Avec près d’un siècle d’existence, l’épilation par électrolyse est l’arrière grand-mère du laser et de la lumière pulsée ! Cette technique, venue des Etats-Unis, ne connaît pas un succès aussi important que les deux techniques modernes. Elle n’est pas aussi spectaculaire, la méthode peut impressionner et les séances, poil par poil, sont longues. Pourtant elle fait la différence, car elle est la seule méthode d’épilation « définitive » qui fait fi de la carnation ! Adieu les poils blancs, les poils clairs et tous les autres sur tous les types de peaux. Pour qui a du temps et des poils blancs qui s’inviteraient de façon disgracieuse, c’est la solution !

L’épilation par électrolyse est aussi appelée épilation électrique ou électrolytique. Elle peut se targuer d’être une des seules techniques épilatoires réellement définitive. Les poils sont définitivement éradiqués et, ce, quel que soit le phototype, c’est dire les couleurs de peau et de poils. L’épilation par électrolyse produit une réaction chimique au cœur du poil par activation électrique.

 

La solution alternative

Force est de constater que l’épilation définitive a connu une très forte progression avec l’arrivée des technologies laser et lumière pulsée. Pourtant, et pour des actions très ciblées, sur des poils rétifs aux deux méthodes modernes, l’électrolyse reste une valeur sûre.

Comme pour l’épilation au laser, l’épilation par électrolyse doit être réalisée par un médecin formé à la technique. Le médecin tient une sorte de « crayon » au bout du quel la mine laisse place à un filament (très fine aiguille). A la base de chaque poil, là où il entre dans la peau, le médecin va introduit le filament qui va envoyer un courant continu de faible intensité (voltage et ampérage très faibles). Le courant entre au cœur du poil où il provoque une réaction chimique. Par dégradation d’une partie de la matière du poil, le courant « fabrique » de la soude caustique. Cette soude caustique, prisonnière du poil, va le détruire définitivement à la racine.

 

Toujours l’anagène

Afin d’être le plus efficace possible, comme les méthodes de photo-épilation, que sont l’épilation laser et l’épilation à la lumière pulsée, l’épilation électrique nécessite que le poil soit en phase de croissance et ainsi chargé en mélanine. Phase appelée anagène. Comme cette période n’a aucun indicateur, pour tomber juste ! Pour cela il faudra étaler les séances dans le temps. Plus la phase est adéquate, plus le traitement sera efficace voire radical.

 

Electrolyse fait mal ?

Ni mythe ni réalité, la notion de douleur pendant le traitement dépend de la sensibilité de chacun. Et, paramètre non négligeable, la douleur peut venir de « l’incompétence » du médecin !

Le filament, fin comme une petite aiguille, ne cause normalement pas de douleur. Cela n’empêche pas une certaine appréhension, surtout selon la zone concernée.

Pour les personnes ultra-sensibles, le médecin, souvent un dermatologue, peut prescrire une crème anesthésiante à appliquer quelques minutes avant la séance. Très rarement, il pourra avoir recours à une anesthésie locale, comme celles réalisées chez le dentiste.

 

Etre patient

Une séance d’épilation par électrolyse est évidemment variable selon la zone à traiter, nombre de poils concernés mais également leur nature.

Chasser les poils disgracieux du visage prend en moyenne une vingtaine de minutes. Pour s’attaquer aux jambes, il faudra largement 2 heures.

Un « bon » médecin ne se lancera pas dans une séance marathon pour un premier rendez-vous. Un maximum de 15 minutes permettra de connaître votre réaction face au traitement et de constater comment réagit votre peau.

Vous aurez le choix, en accord avec votre médecin de privilégier une séance pour traiter toute la zone (privilégiez d’anesthésier la zone si elle est importante). Une séance de « finition » est alors à programmer 2 ou 3 mois après. Vous pouvez miser sur des séances plus courtes (5 à 30 minutes) mais il faudra en étaler plusieurs dans le temps.

 

Avantages et inconvénients

Comme pour toutes les techniques d’épilation définitive, le laser ou la lumière pulsée, l’épilation par électrolyse a son lot d’avantages, d’inconvénients, de contre-indications et d’effets secondaires.

Deux avantages majeurs avec l’électrolyse : les poils sont éliminés définitivement et l’épilation est efficace sur toutes les natures de poils.

Par ailleurs, elle cible son action et n’endommage pas les tissus voisins, elle ne laisse aucune marque visible.

Enfin, cerise sur le gâteau, notamment pour l’épilation définitive des aisselles, l’électrolyse favoriserait la diminution de la sudation.

Côté inconvénients, le lenteur de l’opération peut décourager et le coût lié à cette même lenteur. On paie un médecin poil par poil ! Comme nous l’avons précisé plus haut, certaines personnes peuvent être impressionnées par la technique, voire incommodées.

 

Des effets secondaires

Il est important de préciser, comme sur la notice d’un médicament, que de façon exceptionnelle, il peut advenir des effets secondaires. A l’instar de n’importe qu’elle méthode d’épilation, des rougeurs temporaires peuvent apparaître. De la même façon, un léger gonflement de la zone épilée peut se former. Cela ne dure que quelques minutes.

Dans de très rares cas, de petites croûtes peuvent remplacer les poils un ou deux jours après l’intervention.

 

Technique à éviter pour…

Les personnes souffrant d’un diabète non contrôlé comme ceux qui subiraient un traitement anti-cancéreux (radiothérapie, chimiothérapie).

Les femmes enceintes doivent attendre la fin de leur grossesse.

Les personnes atteintes d’une infection comme l’acné et qui seraient traités.

Enfin, les porteurs du VIH.

 

Le budget peut faire mal

Logiquement, le budget à accorder à l’épilation par électrolyse va dépendre du médecin mais également de la zone à traiter.

Vous devez demander à votre praticien ses tarifs horaires et l’estimation du temps pour votre épilation. En effet, il est rare de trouver un système de forfaitisation de l’acte.

L’investissement, comme pour les méthodes de laser et lumière pulsée, en vaut la peine car, contrairement aux épilations traditionnelles, vous n’y reviendrez pas !