De nombreuses études montrent qu’après 50 ans le métabolisme du corps humain baisse. Cependant le corps préserve tout de même des besoins identiques voire plus élevés en vitamines et minéraux pour couvrir des carences liées à cette diminution de l’activité chimique de notre corps. A cela, il faut ajouter que, au quotidien, votre organisme a besoin de tous les « carburants » habituels : protéines, glucides et lipides.

Il faut donc conserver, peut être même, renforcer une bonne hygiène alimentaire qui commence avant le choix des produits par une régularité dans les trois repas clés d’une journée. Ils peuvent dans certains cas être complétés par des collations.

À chacun des repas, il est important de choisir des aliments parmi au moins 3 des 7 groupes alimentaires :

  • produits laitiers ;
  • légumes et fruits ;
  • céréales et légumes secs ;
  • viandes, poissons, oeufs, abats ;
  • corps gras ;
  • produits sucrés ;
  • boissons.

Outre l’importance d’un apport minimum requis pour l’ensemble de ses aliments, la variété dans la consommation de produits est souvent la clé d’un bon appétit. Découvrir de nouvelles céréales, des pains variés, des légumes et des fruits colorés, oser des recettes gourmandes.

« mangez 5 fruits et légumes par jour »

Chacun a déjà entendu le slogan ! Il est important de veiller à cet équilibre. En plus des apports en vitamines, nutriments… les fruits et légumes sont riches en fibres qui facilitent le transit intestinal. Ce dernier peut être enclin à une forme de paresse. A ce titre, il faut « manger » des fruits et légumes et pas seulement les boire.

Les produits céréaliers

Ils se consomment sous une multitude de formes : tranche de pain, pâtes, riz, couscous, céréales de petit-déjeuner, céréales chaudes (boulgour, quinoa…). pour les personnes, malheureusement de plus en plus nombreuses, allergiques au gluten, certaines céréales comme le quinoa sont naturellement sans gluten.

N’oubliez pas le calcium

Les produits laitiers mais également leurs substituts (soja, kefir…) sont très importants car ils sont riches en vitamine D qui permet notamment de fixer le calcium. Ils permettent ainsi de lutter naturellement contre le vieillissement des os. Les femmes sont davantage concernées

Les protéines

Beaucoup de seniors, notamment au delà de 80 ans, lèvent le pied sur la consommation de protéines, en particulier sur les viandes rouges, les abats… Ils écartent ces produits souvent par goût plus que par réflexion.

Il est pourtant recommandé de maintenir un apport quotidien de protéines nécessaires au bon fonctionnement de l’organisme. Bien entendu, si une grosse entrecôte ne vous fait plus envie, il existe de nombreuses alternatives : volailles, viandes maigres, poissons et de fruits de mer, œufs, mais aussi le tofu et les légumineuses (le soja, l’arachide, le haricot, les pois, les fèves et les lentilles…).
Ce qui est vrai pour le régime alimentaire des enfants et des adultes reste toujours vrai pour les seniors. Les poissons sont recommandés pour le tonus, le cœur et la ligne ! Ils sont en effet riche en fer, phosphore, zinc et cuivre, en calcium et vitamines (B et PP).

La vraie recette d’une alimentation équilibrée passe par le plaisir de manger.
Il faut varier ce plaisir le plus possible.

Boire, même quand il ne fait pas chaud !

L’hydratation est aussi partie intégrante d’une alimentation saine. À moins de contre-indications, il est recommandé de prendre de 8 à 10 verres d’eau par jour. La déshydratation est une cause importante de la constipation mais elle peut également entrainer des problèmes rénaux et de la confusion.

Attention aux excès en matière de boissons. On peut, sauf avis médical, boire autre chose que de l’eau mais dans tous les cas modérément. Ceci est valable pour l’alcool mais également pour le café, le thé, les sodas, les eaux pétillantes… Là encore, le plaisir de boire peut prendre la forme de différents liquides mais sans exagération. Si vous consommez de l’eau minérale, il est important de changer régulièrement de marque. Enfin, en France, les contrôles réalisés sur l’eau du robinet sont la garantie d’une sécurité.

L’alimentation en cas de maladie ponctuelle ou chronique

Dans le cas d’une personne malade, l’alimentation devra être adaptée aux circonstances et c’est avec le médecin qu’il faut définir le régime alimentaire qui convient.
L’hydratation est partie prenante de ces situations. Il est d’autant plus important de bien s’hydrater lors de vomissements, diarrhée, fièvre mais aussi quand la température ambiante est élevée, afin de récupérer les pertes d’eau encourues par le corps.

 

L’alimentation des seniors : La première des vigilances

Price: EUR 3,19

(0 customer reviews)

11 used & new available from EUR 3,19