Pour certains, l’arrivée de la retraite ou simplement le départ des enfants de la maison va annoncer le plaisir de voyager. Si un voyage à l’étranger vous tente comme première destination, outre les guides et quelques rudiments d’Anglais, des démarches administratives s’imposent.

 

Passeport ou carte d’identité ?

Pour partir à l’étranger, hors espace Schengen (les frontières de l’Europe dessinée par le traité éponyme), il faut un passeport, valide de surcroit ! Dans le cas contraire, une carte d’identité, elle aussi valide, est suffisante.

Un passeport, pour être valide, doit être à votre nom, et sa date d’expiration postérieure à votre retour. Pour certains pays, une validité de 6 mois au delà de votre retour peut être exigée. Attention au voyage de dernière minute car un passeport à refaire vous ferait rater la date du départ !

Il est important de noter de plus que les actuels passeports biométriques vous dispensent de visas notamment pour les USA.

La procédure pour faire un passeport est plus ou moins longue selon les cas. Il vous en coutera quelque 88 €.

Dans tous les cas, il est prudent de bien se renseigner pour connaître les obligations auxquelles vous devrez vous plier. Avec Internet, il est aujourd’hui facile de trouver de l’information, sans passer par un voyagiste. Attention cependant de toujours recouper une première information, certains sites n’étant pas mis à jour régulièrement. Il faut privilégier les sites institutionnels.

 

Visa ?

Votre passeport en pleine validité peut ne pas ouvrir certaines frontières. Des pays exigent un visa. Un simple coup de tampon sur une page de votre passeport qui vous permettra d’entrer sans encombre dans le pays de destination. Cependant, le visa n’est pas délivré à la légère !

La demande doit être formulé en amont du départ auprès de l’ambassade ou via un consulat du pays de destination. Cette procédure est parfois longue et elle est payante. Les tarifs en vigueur varient à la discrétion de chaque pays. Il faudra parfois justifier d’un parcours précis (hébergement notamment) dans le pays à visiter pour obtenir un visa qui couvrira de date à date l’entrée et la sortie du territoire. Pas moyen, dans le pays, de « négocier » une sortie plus tard parce que vous souhaitez prolonger un séjour, même des plus agréables ! D’autres pays délivrent des visas assez longs, couvrant une périodes de plusieurs mois. Vous pourrez entrer et sortir de leurs territoires sans problème dans cet espace temps, parfois même plusieurs fois.

 

Vérification des vaccins

Si vous avez fait appel aux services d’une agence de voyage sérieuse, la liste de vos obligations sera précise et l’agence pourra, le cas échéant, vous accompagner dans vos démarches. En revanche, pour certains voyages organisés de façon indépendante il faut penser à tout.

Il va de soi que vous devez être à jour des vaccins « classiques », les plus courants, même si vous ne voyager pas : diphtérie, tétanos, polio (DTP) et hépatite A. Cette liste est complétée par des vaccins spécifiques et obligatoires pour entrer dans certains pays étrangers, notamment tropicaux.

Cette liste est une fois de plus consultable sur Internet mais il est aussi possible de contacter un centre de vaccination internationale, souvent situé dans les CHU en France.

Tout comme les passeports, certains vaccins doivent être administrés à l’avance… Attention aux achats de billets trop spontanés !

 

Assurances

Prudence est mère de sureté. Suivez l’adage car personne n’est à l’abri…

Tomber malade, avoir un accident… mieux vaut être pris en charge correctement et que les soins ne soient pas à votre seule charge. Des assurances sont proposées par les voyagistes et couvrent plus ou moins largement votre périple : assurance maladie, assurance rapatriement, assurance annulation…

Aujourd’hui, les cartes bancaires avec lesquelles vous allez payer votre voyage (billet, location de voiture, réservation d’hôtel, etc.) offre déjà des services d’assurance. Evitez les doublons onéreux.

 

Tout est en règle… pensez à votre valise !

Une trousse à pharmacie, option première urgence. En cas de besoin, et selon le pays, inutile de courir après des médicaments parfois difficiles à trouver et avec une barrière de la langue.

La pharmacie de base peut contenir un antalgique, un anti-diarrhéique, un antibiotique à large spectre, des pansements stériles et des sutures adhésives. Attention, des médicaments sont interdits dans certains pays.

Pensez aussi à glisser une crème solaire et à une crème contre les moustiques et post piqure.

Attention aux idées reçues du côté de météo ! Il est important de vérifier les températures (minimales et maximales) pour faire le choix de vos vêtements. Pensez aussi à adapter votre garde-robe aux activités que vous avez prévues.

Vos Smartphones et autres tablettes numériques peuvent faire partie du voyage. Le Wifi sur place vous permettant de garder le contact tout en limitant les frais. Cependant, ces appareils nécessitent aussi d’être rechargés. Pensez à un adaptateur pour les prises de courant.

 

Astuce du grand voyageur

En cas de perte ou de vol de papiers, il peut être utile d’avoir photocopié vos passeports, carte de crédit, billets d’avion, permis de conduire, etc. Essayez de gardez les copies dans un autre sac ou valise que les originaux. Vous pouvez aussi les numériser et vous les adresser sur votre boîte mail pour y avoir accès facilement.

Il est important de communiquer avant de partir, à vos proches, le maximum de coordonnées des lieux de fréquentés pendant votre périple.

Enfin,dans le cas d’un voyage en avion, n’oubliez pas de confirmer votre vol, en général 48 heures à l’avance auprès de la compagnie aérienne.